PAR AILLEURS
JEREMY PINTO S'IMPOSE EN FORCE
A Gennetines 26 partants étaient engagés dans la course de 3ème catégorie. Parmi ces participants quatre coureurs rouge et noir : Christophe Augendre, Nicolas Emberger , Jérémy Pinto et Jérôme Civade . Bien placé tout au long de la course Jérôme nous raconte ... La course démarre tambour battant. Au deuxième tour, Jérémy Pinto place une attaque avec Nicolas Emberger qui prend immédiatement sa roue. Je suis dans le peloton mais pas très bien placé, les jambes me font mal. Je sens que cette course me sera difficile, j’ai pas les guiboles comme on dit. Je remonte doucement vers l’avant du peloton pour avorter les contre-attaques. Un tour et demi après, un coureur de Commentry part les rejoindre, je laisse faire mais d’autres tentent aussi, je saute dans leurs roues. Et comme je suis surveillé depuis quelques temps, le peloton ne me lâche pas et revient sur mes coéquipiers. Je me dis qu’il faut attendre, Nicolas décroche, d’autres attaques se créent, Jérémy est toujours dedans, il est en super forme aujourd'hui. Ce début de course est mouvementé, la route est étroite et le vent n’arrange pas les choses. Je regarde mon compteur, le 23ème km apparait. Voyant que je reste dans les premières positions je pense que je pourrais tenter quelque chose. Je pose une mine dans le vent et un coureur me suit. Sans succès le peloton revient, et là Jérémy redémarre. Quelques km plus loin il est repris de nouveau. Dans la petite montée situé 500 m après l’arrivée, Jérémy repart à l’échappée avec un coureur de Bourbon Lancy dit “Tony”. Je suis à l’avant du peloton qui a du mal à suivre. Je vois le coureur de Bourbon relâcher son effort et Jérémy regarder derrière. J’accélère creusant le trou, dépasse “Tony”, rejoint Jérémy et lui dit “on y va à deux ? ". Il met la gomme et c’est parti, mais le coureur de Bourbon fait l’effort et nous rejoint. Nous partons dans l’échappée du jour. Je serre des dents car ça va vite et le peloton ne se relâche pas. J’ai les jambes qui brûlent. J’essaie de bien respirer pour oxygéner mes muscles. Et ce vent qui s’amplifie! Au 7ème tour, un coureur de Bellerive sur Allier nous rejoint, que ça fait du bien, pour les relais. Nous continuons dans la bonne entente jusqu’au 9ème tour et là Jérémy place encore une accélération, le coureur de Bellerive prend sa roue, je ne bouge pas pour voir si “Tony” suit. Non, nous restons tous les deux, je laisse le coureur de Bourbon faire la course pour ne pas revenir sur Jérémy et ruiner ses chances de gagner. Dans le dernier tour, je place une accélération dans la bosse avant l’arrivée, laissant mon adversaire sur place, mais ce ne sera qu’une troisième place...Christophe Augendre termine 19ème. Texte : Jérôme Civade
ACCUEIL
AC TREVOL
Copyright 2012