Vous ne le saviez peut être pas mais notre club Trévolois comporte en son sein non seulement un amoureux de la petite reine mais aussi un inventeur émérite. Si pour raisons familiale et professionnelle il engrange moins les kilomètres depuis deux ans il reste cependant très présent auprès de nous. Nous délivrons ce mois ci l'interview de Didier Biron qui nous reçoit en famille à son domicile campagnard de Dornes. Nous faisons la connaissance de Patricia la compagne de Didier et de ses trois enfants: Valentine 21 ans en faculté d'art de Valenciennes, Arnaud 18 ans en formation Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) à Clermont Ferrand et Angélina 12 ans collégienne à Dornes. Déjà confortablement installés dans de profonds canapés, l'apéro servi, Didier volontiers bavard se livre assurément. Agé de 50 ans, Parisien de naissance, il grandit dans la capitale et pratique le judo jusqu'à l'âge de 18 ans. Dans la continuité, il s'adonne régulièrement à la musculation pendant 4 ans avant de pratiquer le handball à l'ASPTT. Il joue aussi au tennis et saute sur un vélo à l'age de 26 ans. Il se captive pour les sorties organisées au bois de Vincennes en compagnie d'autres amateurs, là il y découvre sa véritable passion pour le cyclisme. Didier est un sportif accompli mais la famille Biron doit quitter Paris pour raison de santé du petit Arnaud. Ils s'installent plus près de la nature à Montfort l'Amaury dans les Yvelines au nord du massif forestier de Rambouillet. Didier devient licencié à l'amicale cycliste Méré Montfort (ACMM). Il y fait ses premières cyclos, courses contre la montre et gentlemen. Didier s'investit dans son travail aussi, c'est là encore une grande passion. Titulaire d'un BTS en dessin industriel mécanique et diplômé du conservatoire national des arts et métiers (CNAM), il travaille durant de nombreuses années en partenariat avec Renault et participe au développement de moteurs. En 2003, il crée son entreprise et son bureau d'étude en mécanique générale et travaille à la conception et mise au point de produits industriels. Il domicilie à Guyancourt (78) le siège social de la société Biron ( http://www.biron-etudes.com/) et emploie cinq personnes. La société sous-traite au forfait ses recherches avec de gros industriels, élabore des pièces dans le domaine ferroviaire, automobile, agricole, avionique, drones hélicoptères etc. La passion du vélo amène aussi Didier à inventer dans le domaine cycliste, il est fier d'avoir pu notamment collaborer avec TIME pour la création de la roue à moyeu bain d'huile, projet MH30 qui fait l'objet d'une dépose de brevet après de multiples tests en centres d'essais. Il invente aussi la roue increvable sans air. Il collabore avec l'équipementier HUTCHINSON, conçoit la roue SERENITY, elle est faite d'une structure composite spécifique munie d'une bande de roulement révolutionnaire. La société industrielle JCDECAUX à la tête d'un parc de 18000 à 20000 Vélib' s'intéresse à cette roue du futur pratiquement incassable nécessitant moins d'entretien et réduisant le temps d'immobilisation du parc vélib' (40% du aux réparations de crevaisons). Didier se fait également connaître en Allemagne au salon EUROBIKE incontournable dans le domaine du cycle, Il y présente ses innovations. Inventeur mais aussi pratiquant, licencié à l'AC trévol depuis 9 ans notre promoteur rouge et noir garde le souvenir de belles courses. Si la dernière se termine dans le fossé sur le circuit de St. Ennemond, il fut un adepte de grandes cyclosportives et étapes du tour. Il participe à la Pyrénéenne et découvre le tour Mallet avec Gilles Dufloux et Jérémy Pinto, il roule sur Tarbes/Luz-Ardiden, Pau/Hautacam, Mourenx/Pau, Pau/Bayonne, Montélimar/Mont Ventoux, Aimes/Cluses, Limoge/St.Flour, termine par la Bernard Thévenet.Ses moments souvenirs les plus durs dans la pratique: Pau/Hautacam en 2008 : congelé par le froid. Les 240 kms de Limoge/St.Flour, le summum d'une souffrance qui n'en fini jamais, succession de bosses du début à la fin. Didier c'est aussi un généreux donateur. Membre du bureau de l'ACT, hier il concoctait des articles pour le club. Aujourd'hui, il n'hésite pas à participer au financement d' épreuves organisées par les rouges et noirs. Comme beaucoup de sponsors qui souvent ne demandent rien en retour, nous leur rendons dans cet article un hommage à tous. Si Didier roule beaucoup moins ces temps ci, il est accaparé par sa société à Guyancourt où il se rend en début de semaine pour revenir à Dornes chaque week-end. Là il y retrouve ses trois enfants et Patricia native de la Chapelle aux Chasses qui a su le retenir dans le Bourbonnais et anecdotique le licencier jadis à L'ACT avec la complicité de notre Ami Georges Bruno. Didier en famille, travaille aussi à la restauration de sa fermette et à l'entretien de son parc, beaucoup à déjà été fait. Professionnellement il aspire à s'adosser avec les groupes industriels JCDECAUX/HUTCHINSON pour de futurs projets industriels. La soirée touche à sa fin, force et de constater une nouvelle fois que nous avons été chaleureusement accueillis. Nous concluons cette interview autour d'une excellente raclette offerte à l'équipe de "reporters". Nous adressons nos remerciements à la famille Biron heureuse d'avoir participé à notre plaisir. Amitiés Trévoloises à toutes et tous. Texte : G.Barbier Photos : D.Biron et M.Gruet Assistants : N.S Robinet Toutes les photos en cliquant ici
DIDIER BIRON
DIDIER BIRON, PASSIONNE MAIS AUSSI INVENTEUR
Le 29 octobre sortie commune du club : Sortie avec un pot et un petit buffet offert à la fin du parcours. L'itinéraire sera précisé ultérieurement. On vous attend tous !
PROCHAIN RENDEZ-VOUS
ACCUEIL
AC TREVOL
Copyright 2012