CLIQUEZ ICI POUR LES PHOTOS COURSIER UFOLEP, THIERRY MONTOURCY EST L'INTERVIEWE DU MOIS Il rejoint la section course Trévoloise en 2011. Né en 1969, à 44 ans, il exerce depuis 2008 la profession de directeur des services logistiques de l'hôpital Moulins-Yzeure. Originaire d'Aurillac dans le Cantal, il est aujourd'hui installé à Yzeure, avec son épouse, ses deux filles de 12 et 13 ans, son fils âgé de sept ans, tous cyclistes occasionnels. C'est son travail de logisticien qui a conduit Thierry Montourcy sur les terres du Bourbonnais. Après avoir initialement suivi une formation hôtelière, il s'oriente sur une maîtrise puis un master de management, il y a douze ans. C'est le début d'une nouvelle vie, de déménagements successifs. Au centre hospitalier, Thierry dirige les services de restauration, de blanchisserie, supervise l'entretien des locaux, des véhicules, gère le transport entre les magasins généraux, dirige le personnel. Toutes ces activités font de lui un travailleur débordé, présent sur les deux sites hospitaliers Moulins-Yzeure. Passionné, il aime relever tous les défis et ne compte pas ses heures. C'est dans ce contexte qu'il doit trouver du temps pour sa passion du cyclisme et l'entraînement du compétiteur. Thierry fait comme il peut suite aux gardes administratives et ses journées de douze heures. Ses entraînements ne sont pas réguliers, mais il tient à participer à des courses du calendrier UFOLEP et s'oblige à une préparation minimum. Pour lui c'est l'objectif des compétitions qui pousse à l'entraînement, aussi depuis deux ans, il aimerait rouler plus assidûment, 1 à 2 fois par semaine. Les courses lui procurent un bien être qu'il partage amoureusement avec toute sa famille, toujours présente sur les circuits. Les courses, il les choisit en fonction de son planning surchargé. Thierry découvre le vélo, il y a vingt ans, mais n'a pas toujours couru, privilégiant vie de famille et carrière professionnelle. C'est à l'âge de 20 ans, qu'il s' initie à la compétition Ufolep et découvre la satisfaction, encore intacte aujourd'hui, du dépassement de soi. Si Thierry, n'est pas connu de tous au club Trévolois, c'est qu'il y est de fait moins présent. Il est accaparé principalement par son travail. S' il roule souvent seul, ce n'est pas l'envie qui lui manque d'aller tirer des bordures avec les rouges et noirs. Gros rouleur et puissant, de très belles victoires en 3ème catégorie sont déjà inscrites à son palmarès: en 2012 la course des deux ponts à Montluçon et la course du Zénith à Clermont-Ferrand, en 2013 la course de Saint Germain des Fossés. Thierry est maintenant coureur deuxième catégorie, toujours très vaillant à l'avant des pelotons. Depuis 2011, il est fidèle au club, parrainé à son arrivée par Madame Vénuat, une collègue de travail aujourd'hui retraitée du centre hospitalier. Son terrain de prédilection en course: le plat, qu'il affectionne tout particulièrement, où il peut lâcher toute sa puissance. Son poids aussi atteignant les 90 kgs, n'est pas vraiment compatible avec les bosses qu'il ne déteste pas non plus, même en queue de peloton ou lâché avec un tour de retard. De toute façon, il finit quelque en soit le prix et les circonstances. Thierry Montourcy est un homme très attachant, un redoutable bon vivant qui ne tourne ni à l'EPO ni à l'Ephédrine mais succombe volontiers à la bonne bouffe et au PR (Sic) Pernod Ricard. Tous ceux qui connaissent Thierry savent combien c'est un homme simple, chaleureux et charismatique. Il explique aussi que sa passion du vélo lui a appris l'humilité dans les conditions difficiles. A t'il d'autres passions? Oui, sa famille, son épouse et ses trois enfants sportifs avertis. L'aînée des filles pratique le basket, la plus jeune la danse, le petit dernier le rugby. Bien entendu, il faut suivre partout et gérer vélo et piscine en sus. Il est aussi passionné de cuisine, de bonne chair et bon vin. C'est vrai tout cela n'est pas trop compatible avec la compétition mais tant pis et sans regret. Ripaille, cochonnaille et pâtés du sud ouest, bordeaux veloutés aux arômes chatoyants, pâté aux pommes de terre (Bourbonnais!), c'est dans ces conditions que festoie notre Ami Thierry. Les charcuteries artisanales et produits du terroir familiaux font parties de son bien être et au diable les restrictions. Le souhait de Thierry: il aimerait participer plus aux réunions et activités du club, connaître mieux ses coéquipiers, partager les rencontres de concert avec son épouse et ses enfants présents sur les courses qui sont parfois esseulés. Matos : Thierry coure sur un vélo course BH, il s'entraîne sur un LAPIERRE et fait du home traîner sur un vélo acier Colombus CROMORE âgé de 20 ans. Merci à Thierry et son épouse qui nous ont si gentiment reçus et chaleureusement invités à leur table. Texte: G.Barbier Photos: M.Gruet Assistant: S.Robinet
THIERRY MONTOURCY
ACCUEIL
AC TREVOL
Copyright 2012